Le jeu libre

Les premiers mois, le nourrisson aura besoin d’être entouré physiquement pour se constituer une sécurité affective. Il sera donc beaucoup porté afin de respecter ses besoins physiologiques, ce qui lui permettra également d’observer les activités proposées aux plus grands.

Cette sécurité de base acquise, l’enfant va pouvoir ensuite développer sa motricité. Nous lui permettrons alors de se mouvoir sans contraintes sur des tapis adaptés, d’explorer l’espace, de saisir des objets, les relâcher et ainsi sentir leurs formes, leurs textures.

L’enfant se préparera tout seul aux différentes acquisitions. Il progressera alors à son rythme sans qu’il soit nécessaire de devancer ses besoins. La motricité libre permet à l’enfant d’acquérir plus de confiance en lui puisque il construira ainsi son chemin. Il ne sera pas placé dans un parc fermé : les plus grands apprendront alors comment se comporter auprès des plus petits, et les plus jeunes seront stimulés par la présence des plus âgés.